Accueil > Pour aller plus loin > Les origines du Yoga

Les origines du Yoga

Avant d’aborder la pratique du Yoga, abordons ses origines et sa philosophie pour mieux comprendre l’impact que peut avoir le Yoga sur chacun.

Le pays d’origine du Yoga est l’Inde. Le mot Yoga signifie en sanskrit réunir, unir, joindre. Cette pratique favorise l’harmonie du tout.

Le terme yoga a été mentionné pour la première fois dans les Upanishads, environ 600 ans avant J-C, et les premières pratiques, représentées sur des sceaux, trouvés dans la vallée de l’Indus (fleuve du NO de l’Inde), remontent à 2000 ans avant J-C.

Les 2 ouvrages de références sont, Yoga-Sutras de Patanjali écrit aux alentours de notre ère (IIème siècle avant et IIème siècle après JC), qui est une synthèse philosophique du Yoga et, le Hatha-Yoga Pradîpikâ attribué à un célèbre yogin du Xième siècle qui a fait connaitre le Yoga à travers le continent indien.
C’est un recueil sur la « technique du yoga ». Il l’aborde comme une méthode indépendante de la religion.
Un livre essentiel à la religion hindoue écrit en 400 avant JC, est la Bhagavad-Gîtâ. Elle décrit les 3 Yogas classiques.

Les 8 états du yoga

Le Yoga Sutra de Patanjali nous permet de distinguer les huit états que nous développons pour atteindre l’état final de félicité.

Ces quatre états activent le Yoga extérieur ou l’effort extérieur :

  • Yama : qui traite des règles de vie envers les autres ou l’attitude générale
  • Niyama : les règles de vie envers soi, permet d’éliminer les émotions et les désirs incontrôlés
  • Âsana : les postures élimine les troubles du corps physique
  • Prânâyâma (contrôle respiratoire) : élimine les troubles provoqués par la circulation irrégulière ou insuffisante de l’énergie

Les trois derniers états développent le Yoga intérieur ou l’état d’attention.
Les deux premières étapes ont un intérêt tout particulier.

  • Pratyâhâra (Retournement des sens) : élimine les dérangements qui viennent des sens (impressions produites sur le mental par le monde extérieur), prépare au Dhâranâ
  • Dhâranâ : Concentration, disparition de tout mouvement et de tout changement. Le mental devient "un" avec la nature essentielle de l’objet de concentration. Conduit à Dhyâna.
  • Dhyânâ (Méditation) : emmène à Samâdhi
  • Samâdhi : Etat de félicité, ouverture au monde de la réalité, arrêt de la souffrance.

Ces différents états sont abordés lors des cours de yoga

« Une posture équilibrée, une respiration équilibrée, une sensation équilibrée, deviennent équilibrantes. » Shri Mahesh.

« Chaque être humain doit rechercher son moi intérieur en adoptant les techniques à travers sa propre culture et ses propres conceptions. » Virekananda